Restauration du pont Camille-de-Hogues de Châtellerault

Maître d'ouvrage
Conseil Général
Maître d'oeuvre
François Jeanneau – ACMH

Le pont Camille-de-Hogues de Châtellerault figure parmi les premiers grands ponts en béton armé construits en France. En raison de ce statut historique particulier, il a été classé Monument Historique en 2002.

Son ancienneté ainsi que la circulation de 5 000 véhicules par jour a entraîné une lente mais inexorable détérioration de l’ouvrage. La pénétration de dioxyde de carbone a provoqué l’oxydation des armatures et l’éclatement des bétons, rendant la structure instable et précaire.

Un chantier de rénovation est lancé en 2006, pour une durée de 3 ans. A ce titre, NOVBETON a été retenu pour prendre en charge le traitement et la restauration des bétons.

Détails du projet
Construit en 1900 – François Hennebique

Monument historique
Nature des travaux : restauration des piles et des travées du pont par application d’un traitement de réalcalinisation
Montant des travaux : 1 990 000 €

Le pont Camille-de-Hogues de Châtellerault figure parmi les premiers grands ponts en béton armé construits en France. En raison de ce statut historique particulier, il a été classé Monument Historique en 2002.

Son ancienneté ainsi que la circulation de 5 000 véhicules par jour a entraîné une lente mais inexorable détérioration de l’ouvrage. La pénétration de dioxyde de carbone a provoqué l’oxydation des armatures et l’éclatement des bétons, rendant la structure instable et précaire.

Un chantier de rénovation est lancé en 2006, pour une durée de 3 ans. A ce titre, NOVBETON a été retenu pour prendre en charge le traitement et la restauration des bétons.

Détails du projet
Construit en 1900 – François Hennebique

Monument historique
Nature des travaux : restauration des piles et des travées du pont par application d’un traitement de réalcalinisation
Montant des travaux : 1 990 000 €